Pour un groupe commun à l’assemblée des député.e.s de la gauche debout et insoumise

Le second tour des législatives, marqué par un taux d’abstention inédit, accentue la crise démocratique, tout en donnant une majorité au gouvernement d’E. Macron et d’E. Philippe. Ce résultat ne correspond à aucune majorité d’idée dans le pays, et appelle à une refondation des institutions, pour passer d’une 5° République dépassée à la fondation d’une 6e république.

Ce second tour a surtout été marqué par un sursaut des électeurs de gauche qui se sont rassemblés derrière les candidatures de la France Insoumise, du PCF, de « Ensemble ! », pour s’opposer aux projets régressifs d’E. Macron en élisant un nombre important de députés de notre gauche.

« Ensemble ! » salue les bons résultats de toutes ces candidatures, tous les élu.e.s France Insoumise et PCF, et salue particulièrement l’élection de Clémentine Autain (« Ensemble ! ») dans la 11° circonscription de la Seine-Saint-Denis, et de Caroline Fiat, (« Ensemble ! » et Insoumis) contre le Front national dans la 6° circonscription de la Meurthe et Moselle.

Avec 29 élu.e.s, de la France Insoumise, du PCF, d’« Ensemble ! », de candidats emblématiques du mouvement social comme François Ruffin, il est indispensable de constituer un groupe parlementaire commun, large et ouvert, uni sur les orientations défendues ensemble aux élections présidentielles et législatives, en opposition aux mauvais coups que prépare la majorité d’Emmanuel Macron.

Nos électeurs et électrices espèrent et attendent ce pas en avant commun. Ils et elles auraient du mal à comprendre qu’on retourne chacun de son côté avec deux groupes parlementaires distincts, pourtant d’accord sur l’essentiel.

Les prochains mois seront décisifs pour mettre en échec les projets antisociaux frappant le monde du travail et la jeunesse et un tel groupe commun constituera un point d’appui et de résistance efficace s’il est uni sur l’alternative de gauche qu’il défend, et s’il respecte la diversité et les engagements pris par chaque député auprès de ses électeurs.

Il faut retrouver le chemin du rassemblement et de l’unité, construire dans tout le pays un large front populaire, social et politique, des associations, syndicats et forces de gauche et écologistes en opposition radicale à la majorité gouvernementale.
Cela commence par le rassemblement de nos forces à l’assemblée dans un groupe commun.

Le 20 juin 2017.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.