Pétition : maintien du Planning Familial au CHU d’Amiens !

Amiens : Le PCF exige le maintien du Planning Familial au CHU Sud

La majorité du Conseil Départemental de la Somme a décidé unilatéralement le désengagement de 100 000 euros sur le financement du centre de planification et d’éducation familiale du CHU Sud d’Amiens.

Cette décision fragilise et déstabilise le CPEF qui a engagé ses actions sur l’année 2016 en prenant en référence les exercices budgétaires antérieurs et les habituels crédits et subventions versées à son fonctionnement.

Hors à ce jour, la diminution de 50% de la subvention allouée par le Conseil Départemental au CPEF passant de 200 000 euros à 100 000 euros est rétroactive à compter du 1er janvier 2016

Les raisons de la rétractation financière du Département sont floues, précipitées et injustifiées et sont dans les logiques d’austérité généralisées sur toutes ses politiques de solidarité.

Ce dernier avance une baisse d’activité et des consultations alors que les statistiques ont été réalisées lors d’une période de transfert des actions de préventions.

Le Conseil Départemental motivant aussi sa rétractation en jugeant l’éloignement des services du CPEF pour les jeunes publics scolarisés et de promettre dans l’avenir l’installation d’un service similaire en centre-ville.

Cette ambition affichée de dédoubler ce service en ouvrant une nouvelle antenne à la Maison Des Adolescents n’a pas été réalisée à ce jour et l’ensemble des actions sont toujours pratiquées au CHU Sud.

Il apparait donc que la totalité de la subvention de 200 000 euros est due au CPEF car les services et les actions s’effectuent toujours sur le seul et même site du CHU.

Notre étonnement s’attarde aussi sur l’envoi au CPEF d’une convention rédigée par le Conseil Départemental informant autoritairement de la diminution de moitié de la subvention alors qu’aucune délibération de l’assemblée n’est intervenue en ce sens.

Cette décision va malencontreusement porter préjudice à un service de prévention et d’éducation qui est pourtant le cœur de métier du Conseil Départemental et fragiliser le droit des femmes à disposer librement de leur corps.

Cette décision enfin va obliger la Direction du CHU à faire des choix économiques en ouvrant le centre uniquement 4 demie journées par semaine, en redéployant le personnel et en ne répondant plus, ou trop tardivement aux besoins des femmes.

Vous percevez les graves dangers d’une telle décision et nous vous invitons à vous y opposer.

Le groupe des élu-e-s PCF du Conseil Départemental de la Somme

Signez la pétition ici

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.