Au second tour, votez Ruffin-Desbureaux et Maisse-Devauchelle !

    

 

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué de Ensemble! 80

Le 18 juin, les quatre candidatures de la République En Marche présents au second tour appellent à détruire le droit du travail, à couper les retraites, à casser la fonction publique, à élargir l’état d’urgence… Le spectre réactionnaire s’ouvre à l’opposé du nécessaire : transformation du travail et de l’éducation, priorité aux besoins de la société.

Le Parti Socialiste s’effondre et la France Insoumise apparaît comme la première force d’opposition à gauche. Dans la deuxième circonscription le binôme Maisse – Devauchelle et, dans la première, la candidature unitaire et médiatique de François Ruffin et Zoé Desbureaux portant la « Picardie debout », doivent réunir les suffrages de toutes les gauches et concentrer le rejet de la régression sociale qu’Emmanuel Macron incarne, qui plus est avec le choix d’ordonnances, loin de toute transparence démocratique. Les réponses aux besoins des salarié.e.s, les alternatives aux fermetures d’Automotiv et de Whirlpool-Prima, les efforts de scolarisation et de formation… sont autant de questions qui appellent urgemment des initiatives et une ambition élevée de chacun.e au jour le jour, mais aussi dans les moments de confrontation électorale.

Voter à gauche et contre les rallié.e.s aux droites et à Emmanuel Macron concerne tous les démocrates : la mise en cause des droits des personnes, l’état d’urgence et la suppression de l’indépendance des juges dérogent gravement aux normes de l’État de droit. Voter pour François Ruffin et Cédric Maisse dimanche réaffirmera notre opposition résolue à l’État liberticide.

L’extrême droite parasitera le second tour dans la quatrième circonscription ; parce qu’elle représente le pire de ce que nous combattons au quotidien, chaque électrice et électeur a la responsabilité de voter contre sans restriction.

Enfin, Ensemble! 80 appelle, dès le lendemain du second tour, à prendre part aux mobilisations qui s’organisent ou se poursuivent pour combattre les politiques néolibérales, destructrices de l’environnement, liberticides, réactionnaires, sexistes, racistes et xénophobes, et à coconstruire le front social et politique nécessaire pour rétablir des perspectives progressistes et émancipatrices pour notre camp social.

Amiens, le 14 juin 2017

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.